Mode d’emploi

Comment utiliser le Cyclonote ?

Le Cyclonote est un lecteur de tonalités musicales sous la forme d’un disque interactif lisible sur ses deux faces : une face pour les tonalités en dièse et l’autre pour les tonalités en bémol.
Choisissez la tonalité sur laquelle vous désirez jouer et faites tourner les disques afin d’associer la note tonique à l’un des trois lecteurs du Cyclonote.

Le Cyclonote permet de jouer sur les tonalités mineures mélodiques et harmoniques ainsi que sur les tonalités majeures. Soit trois lecteurs par face.
Ces lecteurs s’utilisent indépendamment les uns des autres.

plv-recupere

Voici comment lire un Cyclonote :

1/ Les altérations

Une altération est la modification de la hauteur initiale d’une note : elle permet de rendre cette note plus grave ou plus aiguë.
Sur le Cyclonote, afin de ne pas obstruer les cases de lecture avec les symboles représentant les altérations, ces dernières sont représentées par différentes couleurs.

Ces couleurs sont les suivantes :

modeemploi0

 

Les notes altérées d’un ton complet (les notes en double bémol ou en double dièse) se trouvent sur des tonalités inusuelles. Donc sur des tonalités qui ne sont pas communément jouées.

2/ Frise des tonalités usuelles données par le Cyclonote

modeemploi3

Cerclée de noir, la note tonique se trouve en tête de chaque lecteur de tonalités proposé par le Cyclonote.

Astuce : pour lire la relative mineure d’une tonalité majeure, il suffit de lire le 6ème degré de la tonalité majeure avec le lecteur de tonalités mineures harmoniques.
Exceptions : les tonalités mineures harmoniques et mélodiques de «sol» et de «ré» comportent des dièses sur la face bémol.

Au-delà de ces tonalités, la zone rouge de la bordure et une indication de possibilité de lecture vous inviteront à retourner votre Cyclonote afin de rechercher sur l’autre face la tonalité usuelle qui correspond à votre choix.

3/ Les indications de possibilité de lecture

Au coté de chaque note tonique se trouve une indication de possibilité de lecture.

À côté de chaque lecteur de tonalités mineures, une pastille de couleur indique si la tonalité est usuelle ou inusuelle. Si la tonalité est inusuelle, il est préférable de chercher la tonalité correspondante sur l’autre face.

modeemploi4

Plus complet, à coté du lecteur de tonalités majeures, un encart indique l’armure si la tonalité est usuelle ou l’un des symboles ci-dessous si la tonalité est inusuelle et qu’il est préférable de chercher la tonalité correspondante sur l’autre face.

modeemploi5

Il est recommandé de retourner le Cyclonote lorsque les tonalités sont inusuelles ou qu’il y a présence de notes enharmoniques.

La bordure de chaque face du Cyclonote permet de repérer aisément les zones où les tonalités sont usuelles.
Si la bordure est de la couleur du disque, les tonalités sont usuelles. Elles ne le sont pas en revanche si la bordure est rouge.

4/ Les intervalles

Les intervalles désignent l’écart entre la note tonique et les autres notes d’une gamme. Il existe différentes appellations pour les intervalles. Les intervalles donnés ci-dessous sont ceux utilisés sur le Cyclonote. Représentés sur le lecteur de tonalités majeures, ils sont valables sur les lecteurs de tonalités mineures.

modeemploi6

5/ Les degrés

Sur chaque lecteur de tonalités, les sept degrés sont indiqués en chiffres romains. Le degré est le placement de la note sur la gamme de référence de la tonalité, le 1er degré étant la note fondamentale, dite note tonique.

modeemploi7

6/ Les modes de la tonalité majeure

Les modes diatoniques correspondent aux sept modes (gammes) construits à partir de chaque degré. À chaque degré correspond une triade majeure, mineure, diminuée ou augmentée.

modeemploi8

7/ Construire des accords avec le Cyclonote

Une triade est un accord à trois sons : Tonique > Tierce > Quinte.
Chaque triade peut être enrichie par une 7ème, donnant ainsi une tétrade.
Les symboles représentant les tétrades sont indiqués pour chaque degré de chaque tonalité sur le Cyclonote.
Ces tétrades, données et expliquées ci-dessous, sont classées de la plus lumineuse à la plus sombre.

modeemploi9
Ces tétrades peuvent être enrichies par une 9ème, une 11ème ou une 13ème, parfois altérées pour correspondre au mode indiqué.

8/ Le lecteur d’arpèges du Cyclonote

Le lecteur de tonalités majeures est également un lecteur d’arpèges.
En respectant le sens de lecture tel que représenté par les flèches noires dans l’illustration ci-dessous, vous trouverez, quelle que soit votre note de départ (Tonique) : Tierce > Quinte > Septième > Neuvième > Onzième > Treizième.
Si la tonique se situe sur le rang supérieur, l’accord qui en découle est majeur.
Si la tonique se situe sur le rang inférieur, l’accord qui en découle est mineur.

modeemploi10

 

3 réflexions sur « Mode d’emploi »

  1. Bonjour, je suis très satisfaite de votre produit, mais n’ayant que des notions de base en harmonie, j’ai beaucoup de difficultés à savoir comment lire le cyclonote, et ce malgré ce court mode d’emploi. N’auriez-vous pas quelque chose de plus complet par hasard ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *